Tout savoir sur l’éjaculation précoce

Phénomène assez courant et qui concernera tous les hommes à un moment ou à un autre de leur vie, l’éjaculation précoce constitue un sujet très bien connu dans le milieu médical et où sa prise en charge est bien codifiée. Apprenez-en davantage sur le sujet en lisant ceci jusqu’au bout.

Ejaculation précoce : de quoi s’agit-il ?

L’éjaculation précoce se définit comme étant la survenue extrêmement rapide de l’éjaculation au cours d’une relation sexuelle. Pour faire plus précis, on parle d’une éjaculation survenant au bout d’une minute durant l’acte sexuel. Toutefois, la définition de l’éjaculation précoce va au-delà du cadre de la relation sexuelle et surtout de la pénétration. En effet, une éjaculation qui survient également au bout d’une minute durant une séance de masturbation est qualifiée de précoce. Cet aspect de la définition englobe également la phase des préliminaires d’une relation sexuelle.

En effet, l’éjaculation précoce est d’autant plus problématique qu’elle survient durant les préliminaires; et ceci en raison de son caractère extra vaginal qui compromet de ce fait les désirs de maternité et de paternité des conjoints. Il est alors essentiel de consulter un médecin et de préférence un urologue ou un sexologue pour en savoir plus sur la prise en charge de cette situation. Malheureusement, la plupart des individus n’osent pas en parler, pensant pouvoir s’en sortir seuls. Cette situation expliquerait la proportion sans cesse croissante des individus souffrant de l’éjaculation précoce.

Que faire en cas d’éjaculation précoce ?

Il est important de consulter un urologue ou un sexologue dès lors que l’on souffre d’éjaculation précoce. En effet, contrairement à ce qu’on peut lire sur la plupart des canaux digitaux, l’éjaculation précoce n’est pas toujours liée au stress ou à une quelconque autre tension psychologique. Elle peut avoir des causes biologiques le plus souvent hormonales ou encore être la conséquence d’une dysfonction érectile. Dans tous les cas, un bilan médical s’impose pour faire la part des choses. Vous serez autorisé à consulter un psychologue ou encore un hypnothérapeute dès lors que le médecin posera le diagnostic d’une éjaculation précoce d’origine psychologique.